[Irlande - France] SARKOZY TROP PETIT POUR VOIR LE MATCH ?

Publié le par Jean-Baptiste Allemand


Nicolas Sarkozy voulait aller voir Irlande - France, ce samedi à Dublin. Mais dans un échange de lettres avec la diplomatie française, l'Irlande aurait dénigré le chef de l'Etat, en lui proposant de monter sur des caisses pour mieux voir le match. Crise en vue entre les deux pays ?



(source flickr.com, photo Pierre Métivier)

L'échange de lettres a été publié il y a deux jours sur un blog irlandais, qui évoque une fuite. Il s'est déroulé du 20 octobre au 11 novembre, entre le Consulat général de France et le Département irlandais des affaires diplomatiques, à Dublin. Les diplomates français informent leurs homologues irlandais du déplacement de Nicolas Sarkozy pour le match de foot Irlande - France, demain soir à Croke Park. Ils demandent à ce qu’une tribune VIP soit disponible.

Tout l'échange repose sur un quiproquo quant au double-sens du mot anglais "box", qui veut dire à la fois "tribune" et... "caisse". En résumé, ça donne ça, sous forme de dialogue :


France  - Bonjour, nous vous informons que le Président Nicolas Sarkozy souhaite assister au match Irlande - France le 14 novembre à Croke Park, et qu'il voudrait disposer d'une tribune VIP (VIP box).

Irlande  - Pas de problème, nous serons ravis de recevoir M. Sarkozy. Nous avons juste besoin d'une précision : la caisse (box), vous la voulez de quelle taille ?

F
- Nous ne savions pas que vous aviez des tribunes de tailles différentes. Cela a-t-il une influence sur la vision du terrain ?

I - Bien sûr. Avec une caisse de 30 cm de haut, le Président pourra voir une grande partie du terrain, mais pas tout. Avec une caisse de 60 cm de haut, il pourra tout voir, mais il sera visible par tous les journalistes. Mais rassurez-vous, nous ferons tout pour que ceci reste confidentiel.

F
- Je crois qu'il y a confusion... Quand nous avons demandé une tribune VIP pour le Président, nous ne cherchions pas une caisse sur laquelle il pourrait se tenir debout. Nous savions que la presse étrangère peut se moquer de la petite taille du Président, mais nous ne nous attendions pas à ce genre d'humour de la part d'un représentant officiel du gouvernement irlandais.

I - Veuillez accepter nos excuses, soyez sûrs qu'il s'agit d'un regrettable malentendu. Bien entendu, M. Sarkozy pourra disposer d'une tribune VIP, avec toutes les commodités dues à son rang. Les caisses seront alors discrètement placées à l'intérieur...

F - En raison de votre manque de respect envers la demande officielle d'un chef d'Etat étranger, M. Sarkozy a décidé de ne pas venir assister au match à Dublin. Soyez sûr que nous nous plaindrons de votre conduite en plus haut lieu.

Une telle impertinence, de la part de l'Irlande, est inédite dans l'histoire de la diplomatie moderne. Cela peut-il affecter durablement les relations entre les deux pays ?

Heureusement, non. Tout simplement parce que cet échange de lettres... est un faux.

Une recherche de dix minutes permet de s'en assurer très rapidement. La diplomatie irlandaise n'a pas son siège au "Département des affaires diplomatiques", comme il est présenté dans la lettre, mais au "Département des affaires étrangères". L'adresse du bâtiment est situé au n° 80 de la rue Stephen's Green, et non au n°28 comme indiqué dans la lettre. Et l'adresse française, "rue des Blaguer", n'existe évidemment pas... Voilà parmi les principales incohérences (il y en a d'autres que je vous laisse deviner).

Une farce qui en dit long

Et pourtant, l'imposture fait son petit effet. L'article présent sur le blog aurait été vu 200.000 fois en deux jours, selon un site commercial irlandais qui a relayé le buzz. Près de cent commentaires ont été déposés, très majoritairement hilares. Certains espérant même que tout ceci soit vrai...

La blague pourrait être anecdotique, si elle n'illustrait pas la cote de popularité de Nicolas Sarkozy à l'étranger... bien malgré lui. Etre moqué à ce point, pour un dirigeant européen, c'est du jamais vu.
Les récentes polémiques concernant le chef de l'Etat, largement rapportées hors de France, n'y sont pas pour rien. On peut aussi se dire que l'imminence du match Irlande - France, capital pour une qualification à la Coupe du monde de foot, créé naturellement des rivalités entre les deux pays. Et que c'est Sarkozy qui déguste alors pour la France...

Mais on se souvient aussi qu'en juillet 2008, un mois après le "non" de l'Irlande au référendum européen, Nicolas Sarkozy y avait provoqué un tollé en demandant un nouveau vote. Et que son voyage sur l'île, effectué dans la foulée, s'était avéré plutôt houleux. L'Irlande a peut-être un conflit personnel à régler avec le locataire de l'Elysée...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ed hardy t shirts 17/08/2010 04:33



The necessity and importance of using body language in English teaching
English teaching is a key part of the school education. With the English teaching methods reform, more and more English teachers ed hardy t
shirts ed hardy organize the teaching process in English so that they may realize the Communicated English. The
Communicated English means that teachers instruct the students and explain questions basically in English, and the students are also required to use English in class.



Laury 14/11/2009 18:13


Je pense que déplacement de Nicolas est annulé pour cause de nouvelle paternité
il a posé sa tête sur le ventre a Carla et a entendue la musique !!!
Cela lui évite d'être grossier avec les Irlandais les autres non a l'Europe de Lisbonne


Franc Tireur Partisan 14/11/2009 12:57



Pourquoi un tel dilemne sur ces caisses. Le mari de la chanteuse a suffisament de caisses derrière lui...

Bonjour chez vous !



Jean-Baptiste Allemand 14/11/2009 14:33


Bien vu, France Tireur Partisan ! ;)