[La photo du jour] MILICE CLASSE BIBERON

Publié le par Jean-Baptiste Allemand


Héritage du conflit armé ? Des "patrouilles" civiles, comme l'indique le panneau, continuent de nos jours à faire des rondes dans les quartiers citadins.

Mais ce qui est nouveau, c'est que ces milices sont maintenant composées... de mères avec leurs gosses.

Et là ça pardonne pas... si t'as pas amené ta tétine sur toi, c'est tabassa
ge assuré.

(photo JB Allemand, prise à Dungannon, Ulster)

EDIT = Etant donné que "patrol" ne signifie sûrement pas "patrouille" ici, il est en fait peu probable que ce panneau concerne des rondes organisées lors des sorties d'école. Je m'en assurerai malgré tout, si l'occasion se présente...

Publié dans Photos du jour

Commenter cet article

Acanthe 13/10/2009 18:48


Volontiers, c'est toi, me semble-t-il, qui a commencé avec le vouvoiement.

Je comprends que cela puisse fasciné, l'air est chargé de sentiments et de passions. Ce que je ne comprendrais pas, c'est que l'on puisse y rester indifférent.
Merci pour ces précisions sur les avancés des chantiers (j'avais entendu parlé d'Odyssey mais il je crois qu'il n'était pas encore fini).

Mon blog n'a pas de thème précis. Il sert à parler des choses que je veux partager, notamment pour garder le contact avec mes amis en France. Tu es bien sûr le bienvenu.
Si cela t'intéresse j'écrit une chronique sur mon séjour à Tübingen sur le blog d'un ami (passionné d'Égypte). Envois-moi une mail ;o)

Acanthe 


Jean-Baptiste Allemand 15/10/2009 14:31


Oui, ta chronique m'intéresse ! Tu peux me donner l'adresse du blog de ton ami, et je le mettrai dans mes liens ;)


Acanthe 11/10/2009 23:04


Non, patrol ne signifie pas ici patrouille. Je n'ai pas pris la photo au sens qu'elle a dans la réalité, mais à ce qu'elle transmet, au sentiments qu'elle véhicule. Quand on me montre une photo,
j'invente l'histoire qu'elle suggère. Ceci dit il fut un temps où les patrouilles étaient nombreuse, pas directement pour protéger les enfants mais de fait elle le faisaient aussi.

Je ne suis pas Irlandaise (sinon dans le coeur). Je suis Allemande, mais mon père est Néerlandais et j'ai toujours vécu en France (jusqu'au mois de juillet où j'ai emménager an Allemagne pour
commencer mes études). J'ai eu l'occasion d'aller plusieurs fois en Irlande et je n'exclue pas tout à fait la possibilité d'y vivre plus tard.

Vous serez étonné d'apprendre que j'étais à Belfast il y a deux ans, en été. Je veux bien croire que la volonté est là, mais les drapeaux qui décorent les maisons, les peintures murales
commémoratives, la façon dont l'histoire est racontée, le mur "de la paix", les ruines du port (peut-être qu'entretemps le chantier à assez avancé pour ne plus donner cette impression de lugubre
que j'ai ressentie) donnent un sentiment de mal-être incroyable.
Quand on vient de passer deux ou trois semaines à Dublin à inhaler son atmosphère, á se perdre dans la ville, à discuter avec des inconnus c'est un choc de se retrouver à Belfast ou pire à
Portadown (mais pour cette ville l'architecture est si laide et uniforme que je comprends les habitants, je finirais pas devenir comme eux si je devais habiter là-bas).
Je ne peux, cependant, que parler d'une brève impression. Je connais cette région de l'Irlande bien moins que celle de Dublin.

Bonne soirée,
Acanthe

P.S. : Je vous tiendrai au courant si je  publie un article sur l'Irlande sue mon blog ;o)


Jean-Baptiste Allemand 13/10/2009 00:22


Merci Acanthe pour la précision sur la photo ! A un moment, j'ai eu peur d'avoir fait de la dérision à propos d'un sujet pas si marrant que ça...

Concernant Belfast, il est vrai que certains quartiers de la ville portent encore les stigmates du conflit, et que les habitants y sont attachés à des symboles qui ne devraient plus être
aujourd'hui. Je comprends que cela puisse mettre mal à l'aise. Pour ma part, je trouve cela fascinant (je ne saurais dire pourquoi)...

Le quartier des docks est aussi encore sinistré, mais il est en plein réaménagement urbain. Il y a un immense centre commercial, Odyssey, qui a été construit juste à côté des quais, et j'ai pu y
voir d'autres bâtiments en rénovation. Il semble y avoir une réelle volonté de la part des autorités de se réapproprier cet espace urbain, et de façon moderne.

De quoi parle votre blog ? De l'Allemagne ? Nous pourrions faire un échange de liens, si vous le désirez :)

Et au fait, si vous êtes étudiante... on pourrait se tutoyer, non ? Je n'ai que 23 ans ;)



Acanthe 10/10/2009 08:32


J'aime l'idée d'une photo par jour.

Je n'ai été qu'une seul fois en Irlande du Nord, à Belfast. Je m'y suis sentie mal, je crois que c'est le seul endroit sur toute l'île  où je ne me suis pas sentie à l'aise. Tout était triste,
enfermé, surveillé... Dans certains quartiers, si on m'avait dit que j'étais à Téhéran je l'aurais probablement cru. L'idée de patrouilles qui surveillent le chemin de l'école me déplaît (mes gènes
anarchistes et anti-surveillance) et confirme mon sentiment de mal-être indescriptible.

Acanthe


Jean-Baptiste Allemand 11/10/2009 20:22


Bonjour Acanthe, et merci pour votre témoignage. Etes-vous Irlandaise ? En quelle année êtes-vous allée sur Belfast ? Aujourd'hui, il y a une réelle volonté d'effacer les traces du passé... Même si
certains quartiers sont encore aujourd'hui très marqués.

Concernant le panneau, j'avoue que je n'avais pas pensé qu'il puisse désigner des patrouilles de surveillance de l'école. J'imaginais ici "patrol" comme un synonyme pour "passage", d'où le second
degré. Je vais essayer d'en savoir plus, mais je ne vous promets rien, le sujet est délicat...


M D Auclair 09/10/2009 20:13


Fais gaffe quand mme!
Je vais suivre ton blog au jour le jour.ç'est super ce que tu fais.Je suis fière de mon neveu.


Jean-Baptiste Allemand 09/10/2009 22:37


Merci à toi, ça me fait plaisir :)


Isobel Hié 09/10/2009 18:50


All of this is quite fascinating so keep up the good work.


Jean-Baptiste Allemand 09/10/2009 19:30


Thank you Mrs Hié ! I will do my best ;)