[Actu] A BELFAST, LA NOUVELLE GAFFE D'HILLARY CLINTON

Publié le par Jean-Baptiste Allemand


Vous vous souvenez de l'affabulation d'Hillary Clinton l'an dernier, concernant sa venue en Bosnie en 1996 ? La secrétaire d'Etat américaine semble avoir récidivé la semaine dernière, lors de sa visite officielle à Belfast. C'est en tout cas ce qu'affirme un journal local.


Après ses propos mensongers, l'an dernier, sur sa venue en Bosnie en 1996, Hillary Clinton a-t-elle de nouveau cherché à grossir la réalité ? (source flickr.com, photo Elijah Zarwan)


"Quand Bill et moi sommes venus pour la première fois à Belfast (ndlr : en 1995), nous avons séjourné à l'hôtel Europa. Il y avait des parties barricadées à cause des dégâts causés par les bombes." 1 C'est ce qu'a déclaré Hillary Clinton au cours d'un discours devant le parlement nord-irlandais, lors de sa visite à Belfast la semaine dernière.

Comme la secrétaire d'Etat s'était déjà tristement illustrée en matière de bobards, le Sunday Life, quotidien local à scandales dépendant du Belfast Telegraph, s'est livré à une petite enquête de vérification. Et une semaine plus tard, son verdict est sans appel : "Hillary Clinton a dit n'importe quoi", titre-t-il en substance, sur le site web du Belfast Telegraph.

"Le dernier attentat terroriste sur le bâtiment a eu lieu en 1993 - DEUX ANS avant qu'elle n'y vienne en tant que Première Dame", affirme le Sunday Life. Le quotidien s'appuyant sur un livre racontant l'histoire de l'hôtel, In The Headlines. "Les rénovations ont été achevées sur l'hôtel en Janvier 1994 - 22 MOIS avant qu'ils ne viennent ici", enfonce le journal.
Une affirmation corroborée par le témoignage d'un concierge de l'hôtel, qui s'était à l'époque occupé du couple Clinton. Interrogé par le Sunday Life, Martin Mulholland dit n'avoir "aucun souvenir" d'une quelconque barricade à l'hôtel.

Une sortie inutile ?
 
Pour Ian Kelly, un des porte-parole d'Hillary Clinton sollicité par le quotidien, il n'y a "aucune comparaison" à faire avec le mensonge bosniaque. "Elle a simplement souligné le contraste" entre ses deux visites, défend-t-il, précisant : "Elle avait gardé le souvenir d'un endroit rempli de tension. Ce qu'elle a voulu noter, c'est qu'il y a eu un réel changement par rapport à 1995."
En quelque sorte, Hillary Clinton aurait employé un langage imagé, pour illustrer la lourdeur du climat qu'elle avait ressentie à l"époque. Une version pas franchement convaincante, étant donné la précision des mots employés par la secrétaire d'Etat. En tout cas, l'affaire prend une certaine ampleur, puisque le sérieux quotidien britanniques The Times a repris l'info sur son site web, via un article très commenté par les internautes.

Alors, mensonge ou sincérité maladroite ? Dans le premier cas, on peut s'interroger sur l'intérêt de cette nouvelle sortie. Peut-être faut-il y voir la volonté de ne pas être éclipsée par la stature imposante de Barack Obama...

En tout cas, cette affaire risque d'entacher la réputation d'Hillary Clinton, qui s' attribue une grande responsabilité dans l'évolution du processus de paix en Irlande du Nord. Elle avait d'ailleurs mis ce rôle en avant pendant les primaires démocrates, pour donner une preuve de sa crédibilité en politique internationale. Un argument alors contesté par les partisans d'Obama... et même par certains responsables politiques nord-irlandais.

1 L'hôtel Europa a été la cible de plus de trente attaques, depuis son ouverture en 1971.
Il porte le surnom peu flatteur d' "hôtel le plus bombardé d'Europe".

Commenter cet article

Auclair Marie do 24/10/2009 21:52


Hilary Clinton a sans doute quelques problemes de mémoire ou souffre t-elle tout simplement de confusion mentale due à son grand age?à cela peut s'ajouter la frustation de ne pas avoir été et le
regret de ne plus etre!
Et puis,le changement de couleur de la first lady a de quoi déstabiliser les ex et n'a pas pas fini de faire couler beaucoup d'encre...noire...